MOABI sera disponible courant décembre 2017. Inscrivez votre adresse mail pour être informés !

MOABI, l'application des arbres remarquables®

MOABI est une application mobile de référencement participatif des arbres remarquables conçue par l’Ecole du Jardin planétaire de l’Ile de La Réunion, avec le concours de la Fondation Crédit Agricole Océan Indien, du Parc national de La Réunion, du Jardin d’Eden. Elle est développée par la société Runware®.

Bref historique

Partout sur la planète, des arbres remarquables existent et vivent en cohabitation avec l’Homme. Ils sont connus ou méconnus des citoyens. Certains, de par leur implantation, leur essence ou leur taille ne seront jamais menacés, d’autres n’auront pas cette chance. Les identifier, c’est leur offrir l'opportunité d’être protégés comme un bien commun à l'humanité.

Sur une idée de Sébastien Clément, paysagiste et directeur de l'Ecole du Jardin planétaire, MOABI vient répondre à cette nécessité de mieux connaître et préserver notre patrimoine arboré. L’Ecole du Jardin planétaire souhaite ainsi offrir aux citoyens la possibilité de participer à la préservation de leur patrimoine vivant grâce à une application mobile de référencement participatif des arbres remarquables : MOABI.

Qu’est-ce qu’un arbre remarquable ?

Sans qualification, l’arbre est d’abord le symbole de la vie. Immobile, reflet du temps qui passe, l’arbre est très souvent un repère identitaire d’un lieu, d’une place, d’une rue, d’une avenue, d’une clairière. Invitant à la rêverie, à la contemplation, au respect, les arbres ont une dimension symbolique, culturelle dans le monde entier. Ils ne sont qu’une branche de la biodiversité mais révèlent la richesse de notre patrimoine vivant sur un territoire donné.

« un arbre est un univers en soi, comme une île. Il sert d’habitat à des centaines d’espèces. En approchant notre regard, on découvre que cette plongée vers des mondes minuscules est infinie ... ». Francis Hallé.

Un arbre remarquable est un arbre qui satisfait à un ensemble de critères définis par la Direction des Monuments et Sites. Ces critères sont aussi bien scientifiques qu’esthétiques et permettent d’évaluer la valeur patrimoniale d’un arbre. Une formule expérimentale et des coefficients de pondération nous permettent d’accorder plus d’importance aux critères purement scientifiques comme la circonférence, la rareté de l’espèce ou encore l’intérêt historique.

Le Moabi

Le Moabi, Baillonella toxisperma, est l’un des arbres les plus remarquables de la planète. Il s’élance avec un port majestueux à plus de soixante-dix mètres au dessus de la canopée des forêts tropicales humides d’Afrique. Il est un trésor pour la biodiversité qu’il héberge, celle qu’il nourrit et pour l'Homme. Cet arbre géant peut vivre 700 ans, c’est le temps qu’il faut à une forêt pour naître. Il produit des fruits au bout de 70 ans. Aujourd’hui 90% des vieux Moabi en âge de fructifier ont été abattus : c’est une sérieuse menace de disparition totale d’un arbre unique en son genre. Il est actuellement classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées (UICN).

Le Moabi est l'arbre fétiche du célèbre botaniste Francis Hallé magnifiquement mis à l'honneur par Luc Jacquet dans le film documentaire "Il Était une Forêt" (2013).

Le nom de l'application a été adopté non seulement pour les remarquables qualités du Moabi, la force de son symbole et ses menaces, mais également pour l'universalité de sa prononciation quelque soit le pays d'utilisation.

Fermer le menu